Lônes des Marettes

Superficie de 20 ha sur la commune de Glun.

Plan de gestion actualisé en 2018.

Lac des Marettes © Sophie Forot

Une lône désigne un ancien bras du Rhône.

Les deux bassins sont constitués d’eau libre sans herbiers aquatiques aux abords. En leur centre se trouvent des végétaux semi-immergés enracinés. Cet habitat se compose d’herbiers à potamots et à nénuphars, très intéressants pour les invertébrés aquatiques.

La zone d’eau au courant rapide, appelée “rivière à canoë”, attire le Cincle plongeur, petit passereau amphibie au plastron blanc surnommé le “merle d’eau”.

Les communautés flottantes des eaux peu profondes présentes au Sud du Vieux Rhône sont dominées par la Renoncule flottante (Ranonculus fluitans). Cette espèce végétale relève de la Directive Habitats Faune Flore.

Les vases exondées, sur la rive Est du Vieux Rhône, abritent des espèces remarquables telles que la Renoncule scélérate (Ranunculus sceleratus) et le Scirpe triquètre (Scirpus triqueter).

Les forêts riveraines sont dominées par l’Aulne glutineux (Alnus glutinosa) ou le Peuplier noir (Populus nigra).

Il s’agit d’une zone de refuge pour des oiseaux hivernants telle que la l’Aigrette garzette (Egretta garzetta).

Aigrette garzette (Egretta garzetta), lônes des Marettes © Michel Pansiot