Massif de Pierre-Aiguille

Superficie de 80 ha sur la commune de Crozes-Hermitage.

Plan de gestion élaboré en 2014.

Classé Espace Naturel Sensible (ENS) en 2018 auprès du Département de la Drôme.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Pierre-Aiguille-1024x576.jpg.
Vue depuis le massif de Pierre-Aiguille © Sophie Forot

Ce petit massif granitique culminant à 344 mètres d’altitude, isolé en rive gauche du Rhône, dispose d’un patrimoine naturel et paysager remarquables.

Son panorama permet une vue à 360 °. Il comprend les plateaux ardéchois (le Mont Gerbier de Jonc, le Mont Mézenc), le Mont Pilat à l’ouest et au nord, la vallée du Rhône au sud (le fleuve est situé 200 mètres plus bas), la Drôme des collines et la plaine de l’Isère à l’est (avec au loin les massifs de la Chartreuse, du Vercors, et le Mont Ventoux).

Identifié dans le cadre de l’inventaire des pelouses sèches de l’ouest drômois mené par le Conservatoire des Espaces Naturels Rhône-Alpes, le site présente des zones rupestres thermophiles qui hébergent une flore (Gagée des rochers, Pulsatille rouge) et une faune (Lézard ocellé) patrimoniales.

Gagée des rochers (Gagea bohemica subsp. saxalitis), Pierre-Aiguille © Louis Granier
Pulsatille rouge (Pulsatilla rubra), Pierre-Aiguille © Sophie Forot
Lézard ocellé (Timon lepidus), Pierre-Aiguille © Sophie Forot

C’est un site suivi depuis de nombreuses années par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) pour l’observation de la migration de printemps.

Cigogne noire (Ciconia nigra) en migration, Pierre-Aiguille © Jean-Christophe Cordara

A faire : le sentier pédagogique “Balade à tous les vents” –  nom choisi par les propriétaires qui ont apporté leur contribution – qui permet de découvrir toutes les richesses du site.

Station “Un paysage en mouvement” grâce au recueil d’une photo des vendanges autrefois