Gorges du Doux, du Duzon et de la Daronne (3D)

Superficie de 2540 ha sur 10 communes : Boucieu-le-Roi, Colombier-le-Jeune, Colombier-le-Vieux, Saint-Victor, Saint-Barthélemy-le-Plain, Etables, Lemps, Plats, Saint-Jean-de-Muzols et Tournon-sur-Rhône.

1er Plan de gestion 2015-2017 – 2ème Plan de gestion 2018-2020.

Classé Espace Naturel Sensible (ENS) en 2015 auprès du Département de l’Ardèche.

Gorges du Doux © Sophie Forot

Véritable carrefour biogéographique, ce secteur permet la confrontation d’une flore montagnarde, parfois endémique du Massif Central et d’un cortège d’espèces à affinités méditerranéennes. La répartition de la flore et de la faune est conditionnée par ces caractéristiques climatiques. Certaines espèces se retrouvent alors en marge de leur aire de répartition. A cet intérêt biogéographique s’ajoute un intérêt patrimonial grâce à la présence d’espèces protégées (Orchis à fleurs lâches, chauve-souris Grand-Murin etc…).

Grand-murin (Myotis myotis), gorges du Doux © Daniel Staub

La géologie remarquable de la vallée du Doux attire des chercheurs du monde entier. Il s’agit d’un laboratoire à ciel ouvert où s’observent toutes les étapes de la formation de la chaîne Hercynienne du Massif Central.

Sortie dans les gorges du Doux – conférence internationale Goldschmidt © Jean-Luc Lavigne

À faire : le sentier d’interprétation “La nature secrète des gorges de la Daronne” sur la boucle de St Sorny. Kit découverte disponible en Office du Tourisme.

Pour aller plus loin dans la découverte de la mémoire des lieux, procurez-vous le livret “Traces d’histoire dans les gorges de la Daronne”. 2018. Collection Regards sur l’Ardèche Verte.